INTERVIEW Genís Comas, Directeur de la Flotte d’Ondara Logística
"Très satisfait des résultats", répond-il immédiatement à la question de savoir ce qu’il pense de l’expérience de travailler avec des camions au gaz naturel liquéfié.

- Genís, pouvez-vous nous résumer l’historique d’Ondara Logística avec le GNL?

L’aventure avec les véhicules au GNL commence en Février de l'2019, quand on nous laissa essayer un tracteur pendant 4 semaines, nous fîmes un test intégrant le véhicule à nos routes de groupage d’exportation et d’importation sur la UE. Après 4 semaines, nous avons reçu de très bons rapports du conducteur et nous avons tiré des résultats très satisfaisants de ce véhicule pour sa rentabilité et compétitivité en termes de dépenses totales du tracteur pour chaque km fait, mais nous avons également détecté comme point faible que le réseau de stations-service est très limité en Europe de plus l’autonomie du véhicule est inférieure à celle du véhicule de notre parc diesel.

En octobre 2019, nous avons décidé d’incorporer le premier tracteur à carburant GNL dans notre flotte pour fournir ce service à un client producteur d’aliments qu’Ondara Logística a en route régulière en Espagne. Cela nous permet un contrôle plus étroit à la fois du kilométrage qu’effectue le véhicule, ainsi que des arrêts et des stations-service permettant de remplir le réservoir de carburant.

Il y a 8 mois maintenant que nous avons introduit le GNL dans notre flotte régulière et le résultat est très positif, à tel point que nous avons un nouveau projet d’expansion de notre flotte avec ce type de véhicules.

- Quels itinéraires faites-vous actuellement?

Il effectue 2 trajets hebdomadaires de la Catalogne à l’Andalousie toujours vers les mêmes points d’origine et de destination.

- Combien de kilomètres fait votre camion de GNL?

Environ 13000 km/mois

- Quelle est la consommation du véhicule?

Environ 30% de moins qu’un diesel.

- Quelle conclusion et quelle projection en tant que responsable de la flotte tirez-vous de ce carburant pour le transport routier de marchandise?
 
Je pense que c’est un véhicule idéal pour les routes fixes qui permettent un minimum de 12.000 km par mois pour le territoire espagnol, car il ya un réseau de points d’approvisionnement plus large et avec un prix du carburant inférieur à la moyenne des autres pays de l’UE.

A part ces paramètres, pour la façon de travail d’Ondara Logística, le surcoût d’achat par rapport au diesel n’est pas compensé au cours des 3 années d’exploitation que nous donnons à notre Flotte.

- Quels avantages et inconvénients voyez-vous par rapport au diesel?

Il ya une réduction considérable des dépenses de carburant, car en plus de dépenser moins, l’AdBlue est éliminé. La durabilité environnementale est exponentiellement beaucoup plus élevée en raison des faibles émissions de CO2 et le coût de l’entretien est également plus soutenu que pour le diesel. Malgré cela, ce sont des véhicules d’autonomie inférieure avec un réseau de stations d’approvisionnement très réduits qui nécessitent un investissement économique initial supérieur et avec très peu de fabricants qui le proposent.

- Quel avenir prévoyez-vous en ce qui concerne le carburant dans le fret routier?

Je pense que c’est un type de véhicule avec beaucoup de potentiel si le fonctionnement des transporteurs permet d’exprimer leurs vertus. Je vois également une très bonne alternative pour répondre au nombre croissant d’exigences que les grandes villes européennes imposent aux transporteurs pour réduire la pollution.

interview-genis-comas-directeur-flotte-ondara-logistica
We use cookies to help provide you with the best possible online experience. By using this site, you agree to our use of cookies. More information
Cookies settings